Être salarié en startup
• Épisode
7

Jours 26-37

Tranches de vie de salariés confinés

Jours 26-37

Catapultés du jour au lendemain en full remote, les salariés d’Ignition tiennent chacun un journal de bord qui raconte l’intimité de leur confinement.

Ils y détaillent l’impact du total remote sur leur travail, leurs questionnements sur l’organisation : la solitude, la difficulté à conserver du lien, la joie de rebosser en groupe, la nouveauté du e-management, mais aussi l’envie de performance, la quête de motivation, de sens, d’équilibre… en un mot, leur nouvelle qualité de vie en télétravail.

En attendant la sortie de notre étude académique « Full remote d’une start-up » à l’automne 2020, nous vous proposons de découvrir chaque semaine quelques-uns de ces mémoires de confinement.

Pablo

« Back in the game !”

 

Day 26

Lundi… Pas de travail officiel, mais quand même ! Notre focus overview bi hebdomadaire (qui regroupe toute la boite pourparler de nos succès et échecs, et présenter les futures réalisations de chaque pôle), le fameux Captain dollar*, est vide et mal rempli; je suis sur le typeform de Doc. Je m'active parce qu'il y a du travail.Et aussi parce que comme ça, mon beau-frère va peut-être enfin comprendre que je suis débordé !!!

 

Day 27

C’est le jour du Captain dollar* aujourd'hui. Ça m'a pris 80% de ma matinée, ce qui veut dire 40% de mon temps de travail de 20%. C'est énorme. Qui plus est sur un sujet qui est moins intellectuel que de pure coordination. Autant dire que je ne réfléchis pas des masses en ce moment.... Mais bon, j'en ai profité pour travailler à l'Igni Voice (notre The Voice à la sauce Ignition) ! ET JE STRESSE !

 

Day 28

Aujourd'hui c'était IGNI VOICE ! Je suis toujours surpris de voir autant de monde mobilisé, on était 40/50 ! C'est énorme ! Je crois que les gens ont aimé ! On s'est bien marré ! C'est fou quand même le talent qu'ont les gens dans cette boite ! Alex au montage, les artistes qui savent chanter, des révélations ! Le jury plein d'impro et de rire ! Un shot de kiff mais un manque encore plus grand après…

 

Day 29

Je bosse ! Et c'est frustrant : je n'ai rien fait cette semaine en terme de production. Captain dollar* a bouffé tout mon mardi matin, et mon jeudi aussi est parti en fumée après deux modifications sur le 3615*. Pas fun. Sinon, je suis stressé, ça fait 10 jours.... La mort de Clément Schoettl n'a pas aidé. Ça m'a fait mal et mis un vrai coup derrière la tête ! Heureusement, ce matin, la radio Ignition sur Spotify, c'était ouf ! Chacun qui prend les platines à tour de rôle, ça m’a redonné le sourire de partager de la musique !

 

Day 30

De mauvaises nouvelles perso sont tombées aujourd'hui. Un sujet très lourd que je n'avais pas envie de devoir de nouveau affronter. Ça m'affecte beaucoup, j'ai beaucoup de mal à en parler, j'espère que ça sera plus léger la semaine prochaine.

 

Day 33

Le ventre noué à cause de mes soucis, j'ai pas du tout envie de travailler ni d'animer le « AMA »* (« Ask Me Anything », le nouveau format où notre cofondateur répond en live pendant une heure à toutes les questions des salariés). Je me suis désisté auprès de lui, je fais faux bond à la structure mais je crois que c'est ce qu'il y a de mieux, aucune envie de faire semblant, le sujet m'affecte, autant que je l'accepte. Du coup, j'ai aussi bien moins envie d'écrire ici cette semaine... désolé.

 

Day 34

Wouah,on se perd dans les jours ! Une journée où j'ai bien avancé, et où le cofondateur d’Ignition m'a demandé d'animer un atelier 2,3,1* sur le remote. Back in the game ! On peut pas dire non au boss, je suis donc reparti au travail avec entrain !

 

 

 

Paméla

« Une déception plus dure à vivre que d’habitude »

 

Day 28

Avec une collègue, on a eu des ateliers sur des questions liées aux startups de l'incubateur Look Forward ce matin. Plutôt intéressant, mais sans retour direct pour nous (pas de lead généré). L'échange par téléphone ne permet pas vraiment de créer un lien assez fort pour qu'ils pensent à nous automatiquement par la suite sur les questions RH d'après moi. Il me semble que ce n'est pas lié au contenu de l'échange, mais au canal utilisé.

Le Captain dollar* m'a un peu cassé le moral même si ce n'était pas forcément le but. Avec des questions concernant la capacité de la team à faire des placements sur les mois qui viennent. Un peu moins d'énergie donc aujourd'hui au sortir de cette matinée, mais ce n'est pas grave, l'après-midi devrait relancer ça :)

 

Day 30

De plus en plus de clients me disent que même s'ils commencent les process, ils ne recruteront pas avant la fin du confinement... J’ai peu d'opportunités sur lesquelles me projeter à court terme et ça fait peur. Je vais essayer de mettre plus d’énergie sur l'acquisition de nouveaux comptes qui recrutent.

Sinon, je suis contente de continuer mon projet d'Igni-Studio* (notre startup weekend, d’il y a une semaine) et ravie qu'une copine qui s'y connait bien en lancement de nouvelles offres et en grands comptes puisse m'accompagner :)

Je ne sais pas comment font les autres mais avec ma manager nous avons arrêté nos points hebdomadaires. Nous nous appelons maintenant une fois par semaine de manière plus informelle pour savoir quel est l'état d'esprit de l'autre. Ça me convient bien mais je vais essayer d'aller voir comment font les autres.

 

Day 34

J'ai une semaine pour que ce projet, qui a émergé lors du Startup weekend, fonctionne afin d'obtenir une deuxième semaine pour essayer de le vendre... Pas de tout repos ce confinement ! J'avais un peu oublié ce que ça faisait d'être stressée et pour être honnête ça ne m'avait pas manqué ! J'ai un peu eu l'impression d'essayer de faire rentrer deux semaines en une ces derniers jours.

J'ai peur de la décision de ne pas garder les locaux, et l'idée de faire du télé travail jusqu'à fin août me rend triste et anxieuse. Tout le monde répète que nous nous adaptons bien et qu'il n'y a donc pas de raison de s'en faire. Mais ça commence à me peser. J'ai du mal à entretenir des contacts profonds avec ma team et avec les gens d'Ignition en général. Je trouve ces échanges de plus en plus superficiels car personne n'a « le temps de vraiment prendre le temps ». Cela fait trois semaines que je n'ai pas eu ma manager au téléphone car nous n'arrivons pas à trouver un "bon moment" dans notre emploi du temps. Cela m'embête beaucoup. De plus, les deux process sur lesquels je comptais pour faire des placements ce mois-ci viennent d'être interrompus. Une déception plus dure à vivre que d'habitude.

 

Day 35

Matinée très efficace. Pas le choix. Mais une réunion d'équipe pas forcément des plus motivantes pour moi + un call un peu tendu avec ma manager (problème vite réglé par la suite) mais qui prouve bien que le stress commence à monter et qu'il est plus compliqué de garder des échanges sympathiques et efficaces à distance dans ce contexte pour les managers comme les managés). A contrario, ça permet aussi d'apprendre plus rapidement de ses erreurs dans ces conditions plus "extrêmes".

Une après-midi de formation qui me laisse un peu mitigée. Je suis ravie d’être accompagnée sur la montée en compétences sales car nous en manquons cruellement. Les apports "théoriques" et les tips proposés étaient très intéressants. Mais les cas pratiques en revanche n'ont pas répondu à mon attente principale pour cette formation qui était : comment trouver la limite entre être persistant et être pushy ? Les cas pratiques étaient vraiment pushy d'après moi et pas forcément naturels. J'espère être plus alignée avec les solutions proposées par la suite, les formateurs ont heureusement l'air doué pour creuser le besoin et surtout amener le client à se poser les bonnes questions sur ses véritables problèmes / à le challenger.

 

 

Leia

« Les Sales… ce sont eux nos guerriers héros. J'ai un sentiment de gratitude profonde(…) cette énorme pression qu’ils ont de "faire tenir la baraque" !! »

 

Day 29

Le confinement vient d'être prolongé jusqu'au 11 mars... on se demande bien de quelle année ! Blagues à part, je me sens tout à fait bien avec cette décision. Je suis bien chez moi et je progresse. Je suis globalement de bonne humeur et en bonne forme physique. Donc quand j'arrive à bien dormir, c'est nickel.  

Il y a eu beaucoup de réunions. Je continue de m'occuper du support également. J'ai terminé la refonte graphique de la plate-forme permettant aux références de faire un feed-back sur leurs anciens employés et aux stagiaires de se réactiver. Comme c'est moi qui suis responsable de ce projet, je fais la mise en prod et tout le reste. C'est agréable. Sinon, hâte de coder plus demain.

Ah oui, pour l'instant on reste à 80% dans l’équipe tech. Personnellement, j'aurai préféré 50%. Couper les frais serait top et on saurait être très efficaces à 50%. De plus, si on se forme, ça sera win-win par la suite.

 

Day 30

D’excellente humeur aujourd'hui. J'ai pu travailler sur un bug intéressant, détecté suite à un email envoyé au support. J'ai aimé résoudre le problème du candidat, et lui répondre dans des délais courts. Très agréable aussi de manipuler la BDD* (base des données) en ligne de commande (en shell). C'est le petit plaisir malsain de se sentir "un hacker surpuissant" :D Par contre dans la matinée, j'avais des chose personnelles importantes à gérer, je ne ferme mon mac que maintenant, à 21h30, et il me reste encore du travail. Du coup, c’est raté pour la fiesta organisée ce soir par mes collègues, The Voice - Ignition. Je pense qu’avec moins de travail, je m'y serais rendue. Un petit peu triste, mais c'était un bon choix.

 

Day 31

Une journée avec des réunions. Forcément moins efficace. Et des tas d'email à lire et des typeforms à compléter. Je me demande si c'est moi ou si ça prend autant de temps à tout le monde.

Après 3 semaines, on a pu enfin trouver un moment avec mon manager pour un point hebdo. Conversation pas facile suite aux problèmes de la feature de Covid. J'avais l'impression qu'il avait des préjugés tout faits sur mon travail ou ma façon de travailler. C'était stressant de se justifier, d'expliquer le pourquoi du comment...Bien sûr, on a utilisé la CNV (Communication non violente). Mais douloureux quand même.

Dans l’idéal, j’aurai aimé qu’on puisse faire un point journalier de 10 minutes (comme décidé juste avant le confinement mais jamais appliqué). Cette mesure aurait pu changer pas mal de choses : lui donner une vision au temps T de ce que je fais et comment, pour qu'il puisse me proposer des pistes d’améliorations. Et pour moi, avoir un point de contact régulier sans crainte de le déranger.

Sinon au bout de 5 semaines je trouve que la distance avec la team se fait quand-même sentir. Les pauses à la machine à café manquent... On a essayé de faire ça avec un collègue, mais vu notre charge de travail, on ne peut pas trop se permettre de "juste papoter". Du coup assez rapidement, on a repris notre travail...

 

Day 34

Je ne me sentais pas très bien ce matin, souci de digestion. Je n'arrivais pas à travailler correctement. Après la session AMA, Ask me Anything*, j'ai dû faire une sieste. Une fois que ça allait mieux je me suis remise au travail, mais pour faire les 7 heures de travail productif, j'ai dû rester devant mon écran jusqu'à 21:30. Fatiguée, mais au moins j'ai avancé. J’ai fait du support. Mon manager dit que les choses annexes tels que les features non-sprint goals et support, ne sont à faire "que quand on a le temps"... Sauf qu’on ne peut pas laisser le support une semaine entière sans attention, il peut y avoir des bugs critiques, il faut alors agir rapidement... Du coup, toute la journée en faisant ce genre de tâches, j'avais le sentiment de faire un travail ingrat, avec peu de valeur. J'adorerai pouvoir repasser à 50% du temps, pour avoir du temps pour me former. J'en ai réellement besoin pour grandir et (re)gagner en confiance en moi.

 

Day 35

Encore une looooongue journée. Je devais aller faire les courses, pour la 3ème fois depuis le début du confinement (oui, je peux rester chez moi pendant 3 semaines confortablement, en me nourrissant de choses impérissables). Le temps de faire un tour chez Picard et au supermarché, il s’est passé plus de 2 heures. Je me retrouve à finir ma journée après 21h. J’ai encore fait du support après avoir rencontré des petits bugs que j'ai dû identifier et réparer. J'ai peur que l'on me reproche de ne pas avoir assez avancé sur les Sprint Goals*... mais comment faire autrement?

Les 2 jours qui viennent j'assisterai aux Meetups Tech les midis. Contente de pouvoir faire un peu de "formation", "recevoir du savoir". Récemment, j'ai vraiment l'impression de ne rien apprendre de nouveau. Cela me rend triste. J'ai envie de progresser. Pour pouvoir mieux faire par la suite.

 

Day 36

Mon manager a zappé notre point hebdo. On avait des bugs qui arrivaient en même temps, ça doit être pour ça. On va trouver un autre moment pour parler. De mon côté, j'ai eu pas mal d'idées pour améliorer ma productivité au quotidien. À midi, j'ai assisté aux Meetups Tech sur la résolution des bugs. C'était super agréable d'apprendre, d'interagir avec des intervenants. Un jour j'aspire pouvoir faire des prez’ comme ça. :D

Le soir, j'ai fait du sport en visio avec des collègues : sauter dans ma cuisine de 10 m2en ayant posé mon mac sur le frigo, pas évident mais extrêmement amusant :D

 

Day 37

Je viens de découvrir le premier article "Tranches de vie de salariés confinés", extrait de notre journal de bord qui sera diffusé demain. Je dois avouer que cela fait un petit choc de retrouver mes textes, mes réflexions personnelles, parfois intimes, publiés dans un post de blog. Avec un autre nom. J'ai mon cœur qui battait très vite pendant que je lisais les extraits. Cela touche à la Vulnérabilité. Ce sujet me passionne depuis que j'ai découvert le Ted Talk de Brene Brown. Même si cela me met mal à l'aise de m'ouvrir ainsi, cela force aussi le courage. Dans cette période de tumulte, on a besoin de soutien, de se sentir compris, de savoir que nous ne sommes pas seuls face aux angoisses, qu'il y a d'autres personnes vivant des choses semblables. Alors, je continuerai l'écriture de ce journal. :)

Après notre réunion hebdomadaire 3615*, on a eu un atelier Toscane (formation) que j'ai particulièrement apprécié. "Comment on se sent ? Qu’est-ce qui importe pour nous ? Où se sent-on le plus utile et comment maximiser ça ?" J'ai trouvé les questions excellentes et parler avec 2 autres collègues (choisis aléatoirement) m'a fait beaucoup du bien... On devrait refaire cet atelier !!

Sinon, aujourd'hui j'étais de bonne humeur, moins impactée par des choses négatives. Le bonheur ça se décide :) + Bonus : aujourd'hui, j'ai passé 20 minutes au téléphone avec une collègue du pôle Sales. Ils sont notre "front", ce sont eux nos guerriers héros. Eux qui font face aux clients frustrés et apeurés. J'ai un sentiment de gratitude profonde pour le travail qu'ils font. J'admire qu'ils gèrent cette énorme pression de "faire tenir la baraque" !!

 

 

* Captain dollar = Focus overview mensuel (qui regroupe toute la boite pour parler des succès et échecs, procéder à une analyse des finances, hyper chiffrée, faire une météo des pôles (comment va chaque équipe/moral/réalisations/goals) en toute transparence. Beaucoup d’énergie !

*3615 = C’est LA réunion qui lance la semaine chez Ignition. C’est un condensé de messages sur les réussites et les éventuels problèmes rencontrés. Elle  permet aussi de faire passer les grands messages de la semaine à toute la société.

* AMA = « Ask Me Anything », un nouveau format, depuis le confinement, qui permet de répondre en live pendant une heure à toutes les questions des salariés. Cela fluidifie l’information et la communication, toujours plus essentiels en remote.

* Atelier 2,3,1 = Process de consultation de salariés représentatifs, réunis pour donner leur avis de façon transparente, concernant une grande orientation stratégique de l’entreprise. Permet de prendre le pouls des salariés et de créer de l’adhésion autour d’un projet engageant. Les salariés livrent leurs ressentis (corporel, puis, émotionnel, enfin rationnel). Puis résonnent entre eux.

*Igni-Studio = Startup Weekend en full remote qui s’est tenu pendant le confinement et a regroupé 60% de l’entreprise, autour de la création de nouvelles offres business. Une expérience inédite chez nous !

 

C'est maintenant l'heure du choix

Revenir à la timeline

Être salarié en startup

Ça y est, vous l'avez votre poste de rêve en startup ! Maintenant, il faut s'acculturer à l'équipe, progresser, gérer son manager, maîtriser son poste. Un peu d'aide ?

Lire l'épisode suivant

Jours 35-50

Tranches de vie de salariés confinés

S'inscrire à Ignition Program

Chaque talent mérite d'avoir un impact

Ignition Program vous aide à accéder aux jobs des startups les plus innovantes d'Europe.

Elle est fraîche ma Newsletter ! Tous les mois, un arrivage de contenus de première fraîcheur pour avancer dans votre carrière.
Merci ! On se retrouve dans votre boîte mail !
Oops! Quelque chose n'a pas fonctionné... Seriez-vous déjà inscrit(e) ?
Se connecter
Se connecter
À ProposÉquipageContactMentions légales & CGS
facebooktwitterlinkedininstagram
Candidats
AccompagnementSuccess Stories
Entreprises
RecruterPricingTémoignages
Ignition Program
ContactA ProposEquipageMentions légales & CGS
S'inscrire