CTO - Chief Technical Officer en Startup

Le juste prix de vos compétences ...

Quel salaire demander ou proposer en startup ? Nous faisons un update constant des salaires par nos partenaires RH et traitons la data de milliers de profils pour un simulateur constamment à jour.

Comment ça marche ? Sélectionne :
1 - Ton métier
2 - Ton expérience professionnelle
Admire le résultat avec des lunettes 3D !

Expérience professionnelle
Sortie d'école
1 à 3 ans
3 à 6 ans
6 à 9 ans
10 ans et+
Salaire fixe (annuel brut)

48 à 58k€

Variable potentiel (annuel brut)

3 à 6k€

Salaire fixe (annuel brut)

58 à 69k€

Variable potentiel (annuel brut)

3 à 6k€

Salaire fixe (annuel brut)

70 à 77k€

Variable potentiel (annuel brut)

3 à 6k€

Salaire fixe (annuel brut)

78 à 92k€

Variable potentiel (annuel brut)

3 à 6k€

Salaire fixe (annuel brut)

92k€ à 122k€

Variable potentiel (annuel brut)

3 à 6k€

Choisissez un poste pour découvrir le brut annuel associé
Je veux ce poste !
Je candidate
Je veux ce talent !
Je recrute

Fiche métier du CTO


En tant que Chief Technical Officer (CTO), tu es le responsable du volet technique de ta startup sur le produit, le site web et l’infrastructure, tant sur l’innovation que la maintenance. Directeur touche-à-tout (front, back, infrastructure, systèmes d'informations, informatique), tu trouves d’abord des solutions fonctionnelles et tu optimises plus tard. Véritable leader au sein de tes équipes, tu sais fixer les priorités selon les enjeux business et les transmettre à tes équipes et faciliter la production avec des méthodes concrètes d’accompagnement en gestion de projet. 


Quel est le salaire d’un Chief Technical Officer (CTO) ?

Le poste de CTO est quasiment inaccessible avant 5 ans d’expérience en tech sur des sujets de développeur, sécurité serveur, gestion des bases de données, etc. Quand c'est le cas, c'est souvent que le CTO a un rôle de cofondateur dans la startup. 

Le salaire d’un CTO varie aussi en fonction de la taille de l’entreprise, en effet vous n’aurez pas le même salaire sur une boîte en dessous de 10 personnes, entre 10 et 50 et plus de 50 voire 100. Aussi, les salaires que nous donnons sont une moyenne de ce que nous avons pu observer. 

À ses débuts, le CTO peut prétendre à un package total entre 57.000 € et 60.000 € avec un cap à 75.000 - 80.000 K€ au bout de 5 ans et le salaire évolue jusqu’à 125.000 € avec 10-15 ans d’expérience dans des scale-ups - cette rémunération contient souvent un variable qui tourne à 6k par an en moyenne. 

Pour des scale-ups avec des levées à plusieurs dizaines de millions, où le candidat démontre une expérience particulièrement utile (performances folles de développeur, connaissance du secteur et des techniques d'innovation, management de grandes équipes), les sommes peuvent s’envoler ! 


Missions principales du Chief Technical Officer (CTO) :


Tes missions de CTO dépendent principalement de la taille et l’expérience de la startup, du produit et des levées de fonds, mais aussi des besoins de ton organisation en data, innovation et développement.

Elles évoluent donc, allant de la pure création, avec du développement de nouvelles fonctionnalités dans le cadre de startup de moins de 10 personnes, à l'industrialisation de process pour pénétrer de nouveaux marchés et optimiser l’efficacité coûts/résultats dans des scale-up de plus de 100 personnes. 

La majorité du temps, tu vas commencer par faire un audit technique de ta startup, comprendre l'architecture informatique en place ainsi que les outils utilisés et définir si les bases sont viables pour le long terme. Il faut aussi comprendre les différentes possibilités d’innovation par rapport aux besoins business de l’entreprise et présenter les éléments dont tu as besoin pour aller plus loin à ton CODIR. 

Une fois l’architecture interne comprise, tu t’occupes de définir une stratégie sur les projets techniques prioritaires, l’élaboration de la roadmap, les méthodes de projets (Scrum, Lean ou autres) ainsi que la maintenance des outils et infrastructures déjà présents. Tu définis une organisation pertinente pour ton équipe avec des process rapides et flexibles au début.

Directeur organisé et rigoureux, tu es chargé de la gestion et de la sécurité des outils en place : en tant que CTO, tu supervises la gestion et la sécurité du back-office (serveurs, outils de stockage et les systèmes de gestion des données) ainsi que les interfaces avec le produit et les plateformes web. 

Responsable des budgets liés à ton département, tu anticipes les obsolescences techniques et conçoit une architecture scalable et modulable pour faire progresser l’organisation et les processus en interne.

Développeur émérite, tu es le chef d’orchestre des équipes internes mais aussi des prestataires. Leader inspirant et compétent, tu fixes rapidement les méthodes de projet et les performances attendues et accompagnes tes équipes dans leur progression. Bien sûr, tu prends en compte le triptyque coûts, délais et qualité ainsi que l’utilité business avant de commencer un projet.


Évolutions possibles pour les Chief Technical Officer (CTO) :


La fonction de CTO en entreprise t’ouvre plusieurs opportunités d’évolution :

Tu souhaites agrandir ton périmètre et ton équipe ? Les services marketing et RH sont souvent dépendants de la technique et de la data pour optimiser leurs travaux, ta fonction te permet donc de toucher à des projets plus transverses avec de nouvelles problématiques techniques. 

Les bons CTO sont aussi à l’aise en communication qu’en structuration d’équipe, avec des process clairs et des objectifs adaptés. Tu peux avoir un autre poste de Head Of sur une autre équipe dans le cas où les compétences métiers sont présentes dans celle-ci et qu’ils ont besoin de structure. 

Tu aimes la sécurité et les bases de données bien protégées ? Avec l’évolution de ta startup ou de ton entreprise, plusieurs postes pourraient t’intéresser, notamment celui de Directeur des systèmes d'informations (DSI). 


Comment recruter le bon Chief Technical Officer (CTO) ?


Voyez l’entretien comme un moyen de poser les bases de votre relation : soyez au clair sur vos objectifs et l’état d’avancement technique de votre startup. Vos besoins seront très différents suivant la complexité de votre produit et l’état de votre back-office.

Une fois ce travail effectué, nous vous recommandons de juger les hards skills de vos candidats CTO sur la maîtrise des technologies inhérentes à votre startup. 

Notamment grâce à un petit cas pratique avec mise en situation et l’appui d’une personne de confiance qui pourra juger avec efficacité cet aspect technique (de préférence un autre CTO de même profil). 

Le CTO sera responsable du bon fonctionnement de votre base de données et de votre produit, il est indispensable que vous puissiez lui faire confiance. 

Ce qui différencie un CTO d’un excellent technicien, ce sont ses softs skills. Vous devez pouvoir jauger sa capacité à se projeter sur les besoins business, gérer des projets complexes, inspirer et accompagner les équipes. Votre CTO est seul maître à bord dans le choix des technologies et doit pouvoir peser le pour et le contre par rapport au profil de votre entreprise. Pour mieux comprendre son fonctionnement, échangez par rapport au profil et aux défis de votre entreprise et challengez sa vision sur les sujets. 

Ajoutez quelques questions sur les anciens projets qu’il a pu mener, en l’interrogeant sur la taille de son équipe, les choix qu’il a pu faire, son type de management. Sa fonction nécessite un certain leadership, une forte confiance de ses équipes et une agilité d’esprit, elles sont primordiales dans son métier avec de nombreux allers-retours entre opérationnel code, finalité business et management. 

Enfin la partie la plus difficile, il va falloir le convaincre.
Les bons CTO sont des profils extrêmement rares sur le marché. Au-delà d’un salaire important, ils sont surtout à la recherche d’un contexte dans lequel s’épanouir. Ils apprécient la flexibilité des conditions de travail (télétravail, horaires) et l’attachement aux personnes et aux valeurs de l’entreprise ! N’hésitez pas à insister sur les avantages à travailler dans votre entreprise et développez des relations fortes au sein de vos équipes.

Formations requises ou privilégiées pour devenir Chief Technical Officer (CTO)


Dans l’univers des startups, les CTO et DSI (Directeur des systèmes d'informations) sortent souvent d’écoles prestigieuses comme Centrale ou Les Mines. Les CTO co-fondent généralement leurs entreprises à la sortie ou rapidement après leurs études.

Voie classique, les formations certifiantes et spécialement à Bac +5 sont privilégiées avec au choix DESS/DEA en informatique, Master ou doctorat d’informatique, généralement doublé avec un MBA (master of business and administration).

Pour prétendre à un poste de CTO, il faut justifier d’une expérience significative de minimum 4-5 ans sur du développement, de la gestion de projets informatiques et d’un passage par un ou plusieurs postes tels qu’Administrateur système et réseaux, développeur, ou DevOps ! 


Soft skills - CTO

Polyvalent
Organisé
Rigoureux
Aisance orale
Ambitieux
Agile
Leader inspirant
Technophile
Stratège
A l'écoute
Analyse
Curieux
Esprit d'équipe

Hard skills - CTO

Identification et gestion des risques
Gestion de projet
Alignement des équipes
Bonne communication C-Level
Maîtrise des langages de programmation

Les outils - CTO

Asana
Trello
Azendoo
Place
Slack
Oracle Forms
API Management
Git
Spiratest
Azure
Flex Intra

D’accord / Pas d’accord ? N’hésitez pas à nous donner votre avis et votre contribution en remplissant ce très léger formulaire.

Si vous avez des doutes

Quelques explications

Ce simulateur de salaire en startup ... comment a-t-il été créé ?

Ce simulateur de salaire est le condensé de 5 ans d’observation du marché, de dizaines de consultation d’experts, d’un vaste traitement de data et de plusieurs dizaines de milliers de profils étudiés.

Sortir de l'empirisme

Jusqu'ici, nous nous basions sur notre propre expérience pour aider nos candidats et nos entreprises partenaires à réaliser leurs estimations salariales. De manière très concrète, lorsqu'on venait nous demander conseil, nous cherchions un cas proche vu par le passé, et qui nous paraissait cohérent avec le marché du travail. Puis, à partir de cette base, nous réajustions l'estimation salariale en fonction des nuances et spécificités exigées par l'entreprise ou le candidat.

Exemple : Une startup nous demandait de l’aide pour calibrer une offre pour un Traffic Manager de 6 ans d’expérience. Nous savions que nous avions placé un Traffic Manager de 4 ans d’expérience à 48 000€ brut + 4k de variable dans une entreprise similaire. De l'autre côté, nous avions placé une Traffic Manager de 7 ans d’expérience, dont le package s’élevait à 68k + 10k. Package tout de même exceptionnel, car la-dite candidate justifiait de performances impressionnantes dans ses expériences passées.

En présentant ces deux cas à notre client, nous lui permettions d'avoir en tête une estimation "basse" et une estimation "haute" du salaire à proposer, de mieux se positionner dans le marché et ainsi d’arriver à une estimation plus "juste" du salaire adapté. Cela dit, une telle méthode était gourmande en temps, et souffrait également d'une certaine forme de subjectivité.


Vers un simulateur de salaire en startups

Les questions sur les estimations de salaires se faisant de plus en plus nombreuses, il nous est apparu nécessaire d’automatiser l'accès à cette information. D’où la naissance de ce projet de simulateur de salaire.

Trois cas d’utilisation ont été envisagés lors de sa conception :

• Phase de positionnement : donner une vision claire des métiers en startup et permettre aux utilisateurs d'estimer rapidement leur salaire sur un poste donné, en fonction de leur expérience et de leur formation. Le but final étant de les aider à choisir plus facilement le(s) poste(s) sur le(s)quel(s) se positionner.

• Phase d’embauche : comprendre quelle est la norme du marché, dans le but de communiquer des prétentions salariales cohérentes en tant que candidat, et de proposer des offres équilibrées en tant qu'entreprise.

• Phase d'activité : comparer les salaires pratiqués dans son entreprise aux salaires pratiqués sur le reste du marché.


Ces trois cas nous ont poussé à développer un simulateur exhaustif (tous types de métiers) et rapide d’utilisation (permettant de tester plusieurs métiers rapidement).

Du besoin de séparer fixe et variable pour le salaire

Vous le constaterez dans votre utilisation de l'outil, plutôt que d'indiquer un salaire "total", nous avons préféré distinguer le fixe du variable. En effet, d'un métier à l'autre, un salaire de 50k€ ne voudra pas dire la même chose, et pourra ne pas convenir à toutes les typologies de candidats : un package orienté "fixe" ravira les profils en recherche de stabilité salariale, là où un package orienté "variable" contentera les profils en recherche de compétition et de dépassement de soi.

Dans l'optique d'offrir une estimation salariale précise et réalise, il était donc crucial de séparer fixe et variable dans l’estimation que nous donnions.

Une fourchette de salaires plutôt qu'un salaire

À présent, une entreprise qui consultait l’outil voyait un salaire conseillé de 52k + 5k. Mais comment évaluer son cas précis ? S’il avait un candidat fantastique pour son poste de Traffic Manager, cela ne méritait-il pas 56k + 8k ? Le variable était-il toujours autour de 5k, ou était-il courant d’incentiver beaucoup plus un Traffic Manager ? Il y avait là un réel besoin de nuances, et donc de fourchettes.

Cela dit, il nous est arrivé de constater l'existence de grands extrêmes, à poste et expérience égale. Ainsi, de sorte à éviter des fourchettes absurdes du type « 32 – 58k », nous avons pris le parti de conserver un écart type faible, et d'ignorer les valeurs trop extrêmes. Si la majorité des salaires observés se situaient entre 41k et 49k, les salaires à 32k ou 58k étaient éludés. Notre simulateur se veut représentatif du marché, et n’a pas prétention à couvrir les cas extrêmes.


Du besoin de data ... et de réajustements.

Mais donner une fourchette du salaire fixe et une fourchette du salaire variable sur chaque poste et chaque niveau d'expérience demande énormément de data. Et au vu de la diversité des jobs et des profils existant en startup, dire que nos 5 ans d’expertise seraient suffisants pour tout estimer avec justesse serait un mensonge.

Notre simulateur est donc en constante amélioration, et s'affine à mesure que nous y injectons de nouvelles données. D'un point de vue quantitatif, notre plus grande source d'information réside dans les prétentions salariales que nos candidats communiquent lors de leur inscription. Avec plus de 1600 candidatures par mois, chaque profil nous renseigne une « valeur » de marché (en fonction de l'expérience, de la perception personnel, de ses rémunérations précédentes). Bien qu'empruntes d'une certaine subjectivité, ces données, retraitées et mises en commun, permettent d'esquisser des estimations beaucoup plus objectives et réalistes.
‍‍
Nous espérons que cet outil vous sera utile, et qu'il répondra à la majorité de vos questions. N'hésitez pas à nous faire part de vos retours, positifs comme négatifs ! En parallèle, nous sommes également à votre disposition pour toute demande d’accompagnement dans votre recherche en startup ou pour tout besoin en recrutement.

Découvrir un autre contenu inestimable

Nos startups coups de cœur

Gros coup de projecteur sur nos startups coups de cœur du moment : business model, valeurs, impact, ambiance, management... on a décortiqué pourquoi on les aime tant.

Le Guide du Parfait Onboarding

Intégrer efficacement une nouvelle recrue, accompagner sa montée en compétences et son autonomie sur son poste, c’est essentiel. Et c’est d’abord une question de process.

4 étapes pour trouver TON job en startup

Dans la jungle des startups, il n’est pas toujours facile de trouver LE job qui te correspond. Comment orienter tes recherches ? Que faut-il savoir avant de se lancer ? Sur quels critères les entrepreneurs se basent-ils ?

Scan, outil gratuit d'audit et benchmark RH

1er outil pour comparer tes pratiques RH avec celles de tes concurrents. Découvre tes points forts et faiblesses mais surtout tes axes d’amélioration facilement activables !

Le simulateur de salaire

Calcule le juste prix de tes compétences. Notre simulateur est le fruit de 7 ans d’observation du marché et de dizaines de milliers de profils étudiés. À vous de jouer !

Le Guide Ultime de l’Evaluation Annuelle

Managers et Managés : tirez le maximum de valeur de ce moment qui ne se présente qu'une seule fois dans l'année.

La Bible Tech

Job mapping, lexique, fiche de poste et évolutions : tout ce qu’il y a à savoir sur l’univers professionnel en startup.

La caisse à outils du recrutement

Recruter, c'est un métier ! Découvre tous nos conseils pour mettre en place un processus de recrutement efficace et pertinent.

Le livre blanc des métiers en startup

Job mapping, lexique, fiche de poste et évolutions : tout ce qu’il y a à savoir sur l’univers professionnel en startup.

Newsletter Spécial Candidats 📪
pour les talents curieux qui n’ont pas le temps de l’être !
Tous les mois, des analyses, du fun, des formations, des articles et une communauté 👫 qui boostent ta carrière…
Merci ! On se retrouve dans votre boîte mail !
Oops! Quelque chose n'a pas fonctionné... Seriez-vous déjà inscrit(e) ?
Se connecter
Se connecter
À ProposÉquipageContactMentions légales & CGS
facebooktwitterlinkedininstagram
Candidats
CandidaterRessourcesAccompagnementSuccess StoriesBlog
Entreprises
Recruter(Se) FormerTémoignages
Ignition Program
ContactA ProposEquipageMentions légales & CGS
S'inscrire