Product Owner / Product Manager en Startup

Le juste prix de vos compétences ...

Quel salaire demander ou proposer en startup ? Nous faisons un update constant des salaires par nos partenaires RH et traitons la data de milliers de profils pour un simulateur constamment à jour.

Comment ça marche ? Sélectionne :
1 - Ton métier
2 - Ton expérience professionnelle
Admire le résultat avec des lunettes 3D !

Expérience professionnelle
Sortie d'école
1 à 3 ans
3 à 6 ans
6 à 9 ans
10 ans et+
Salaire fixe (annuel brut)

36 à 42k€

Variable potentiel (annuel brut)

0 à 2k€

Salaire fixe (annuel brut)

42 à 50k€

Variable potentiel (annuel brut)

0 à 4k€

Salaire fixe (annuel brut)

44 à 58k€

Variable potentiel (annuel brut)

0 à 6k€

Salaire fixe (annuel brut)

52 à 68k€

Variable potentiel (annuel brut)

0 à 7k€

Salaire fixe (annuel brut)

68 à 92k€

Variable potentiel (annuel brut)

1 à 9k€

Choisissez un poste pour découvrir le brut annuel associé
Je veux ce poste !
Je candidate
Je veux ce talent !
Je recrute

Quelle est la différence entre Product Owner et un Product Manager ?

Théoriquement, on ne devrait pas opposer deux métiers nommés Product Owner et Product Manager.

Product Manager est un métier, celui d’un responsable du développement d’un produit, et il existe au-delà du digital.

Le terme Product Owner en revanche vient des méthodologies Agiles. Dans le SCRUM, un des rôles nécessaire au bon fonctionnement de l’équipe est celui du Product Owner. Si l’on voulait être exact et simple, on dirait que le Product Manager est le métier, et que le Product Owner est le rôle qu’il joue dans la partie “gestion de projet” avec le reste de l’équipe Tech.

Seulement, au fil des années, la notion de Product Owner s’est déformée jusqu’à devenir un intitulé de métier pour beaucoup. On aurait donc d’un côté des Product Managers, de l’autre des Product Owners.

Tout l'enjeu pour les “product people” (Product Managers, Product Owners, Product Designers) est de comprendre quelle solution est à construire, et ensuite comment bien la construire. Pour cela, deux disciplines clefs se répondent : le Discovery - la phase où l’on doit apprendre et comprendre quelle solution doit être construite (R&D), et le Delivery - la phase où l’on doit organiser cette construction.

Le Product manager est donc axé sur la phase de Discovery alors que le Product Owner sur le Delivery - il est le chef de projet qui collabore avec une équipe technique en suivant les méthodes agiles et s’attache à maximiser la valeur produite par cette équipe à chaque sprint.

Le rôle de Product Manager ne peut s’exercer pleinement que lorsque l’entreprise atteint une certaine maturité organisationnelle et permet aux équipes produit de fonctionner en autonomie afin d’atteindre des objectifs ou résoudre des problèmes qui leur sont assignés.

  • Si l’on attend l’atteinte de résultats des équipes produit, alors la phase de Discovery aura toute sa place et son importance. C’est là que le “Product Manager” est indispensable.
  • Si l’on attend de la livraison de feature des équipes produit, alors il s’agira plutôt de gestion de projet et le scope se concentrera plutôt sur la partie Delivery. C’est là que le “Product Owner” est appelé. 

En réalité, les entreprises gagnent vite en maturité sur le sujet du Product Management. Assez généralement, on structure d’abord son équipe avec un Product Owner car cela rassure sur le recrutement et le fait qu’il reste des garde-fous, que l’équipe n’est pas livrée à elle-même.
Puis, à mesure que le Product Owner et l’entreprise se développent, les pratiques s’améliorent jusqu’à tendre vers une organisation produit mature basée sur la définition d’objectifs et la responsabilité d’équipes dans l’atteinte de ces objectifs.

Il est donc fréquent de commencer (surtout pour un premier poste ou en reconversion) par le métier que l’on intitule aujourd’hui Product Owner. Ce chef de projet moderne s'occupe en priorité du Delivery afin de maximiser la valeur déployée par l’équipe technique.


Fiche métier d’un Product Owner / Product Manager :

Tu es le responsable de la qualité actuelle et future du produit.

Ton rôle est de maximiser la valeur produite pour les utilisateurs afin de construire un produit qu’ils aiment, qui règle leur problème et qui fonctionne pour le business de l’entreprise. La valeur utilisateur et la valeur business sont donc tes deux sujets principaux. Il se peut que tu sois aussi garant de la bonne UX (l’utilisabilité) du produit, du moins jusqu’à l’arrivée d’un Designer qui reprendra alors cette responsabilité.

Tu dois donc être pluridisciplinaire, parfois chercheur, parfois analyste, souvent chef de projet. Il te faut comprendre comment fonctionnent les développeurs et savoir suivre les méthodes agiles qui sont légion dans le développement de produits numériques.  

Tu es un chef d’orchestre qui crée un lien entre les utilisateurs, le business et les équipes techniques. Curieux, vif et polyvalent, tu penses utilisateurs et data, tu cherches à éprouver tes intuitions, tu restes sans cesse ouvert aux nouveaux signaux car tout autour de toi évolue constamment : les technologies, les équipes, les enjeux.

Selon le niveau de maturité produit de l’organisation, tu peux être responsable d’une plus ou moins grande partie du périmètre du produit, allant de sa stratégie, sa conception ou de son bon développement.

Une entreprise qui fonctionne en mode projet, où d’autres parties prenantes définissent ce qu’il y a dans la roadmap,  aura besoin de plus de poids sur la partie Delivery (ce qu’on résume souvent par Product Owner).

Une entreprise qui fonctionne en mode produit, où les équipes se voient assigner des objectifs à atteindre en étant ensuite autonomes,  aura besoin de plus de poids sur la partie Discovery (ce qu’on résume souvent par Product Manager)


Quel est le salaire d’un Product Owner / Product Manager ?

Pour les profils junior, la rémunération est en général entre 36 000 € et 50 000 € (avec un variable qui peut aller jusqu’à 4 000 €). Au-delà de 5 ans d’expérience, le Product Owner peut prétendre à un package total allant de 58 000 € à près de 100 000 € - avec une petite part en variable.

Le poste étant récent, il y a peu de bon Product Owners / Managers formés ou expérimentés, ce qui explique ces salaires relativement hauts (cf les salaires des Data Scientists qui ont flambés). Ces derniers peuvent encore gonfler dans des scale ups avec des grosses levées alignées avec une expérience particulièrement utile du candidat (performance, connaissance du secteur, management d'équipes énormes...).

Missions principales du Product Owner / Product Manager :

Véritable chef d’orchestre du flux produit, tes deux missions principales sont :

  • Assurer la Discovery : Comprendre ton marché, tes utilisateurs, leurs problématiques puis d’y trouver la meilleure façon d’y répondre. Cela passe par des interviews utilisateur, du prototypage, des interviews, des tests, des études de marché, de pilotage de datas, de la veille technologique ou sectorielle, etc..

Ton esprit d’analyse et ta vision transversale te permettent de trouver, à force d’itérations, la meilleure façon de créer de la valeur ou de résoudre un problème utilisateur. 

  • Assurer la Delivery : Collaborer efficacement avec l’équipe de développeurs afin de construire de la bonne manière la solution définie et dans le bon timing. Il s’agit là de suivre les méthodes agiles, gérer ton backlog, prioriser aux mieux tes demandes, documenter au mieux ce que les développeurs vont ensuite devoir construire. 

Ta rigueur et ta prise de recul te permettent de transmettre le contexte nécessaire aux développeurs pour qu’ils à leur tour définir la meilleure solution technique à mettre en place pour répondre au besoin. 

Par ces deux disciplines complémentaires, tu t’assures en réalité que ton équipe construit des produits (ou features) apportant de la valeur à tes utilisateurs et que cela en génère pour ton entreprise.

Évolutions possibles pour les Product Owners / Product Managers :

Après quelques années d’expérience, un Product Owner peut évoluer de différentes manières.

Si tu souhaites te concentrer sur le développement stratégique plus long terme de ton produit, tu peux évoluer vers le métier de Product Manager : Lead PM Expert ou PM full-stack senior.

Si tu as une forte appétence pour la méthodologie Scrum, tu peux devenir son garant en devenant Scrum Master. Perçu comme un “coach”, tu accompagneras les membres des équipes en veillant à ce qu’ils soient impliqués dans les différents sprints.

Structurer et accélérer la croissance de l’entreprise t’attire ? Il est possible d’atteindre des fonctions de CPO Chief Product Officer et HOP Head Of Product. Ce qui importe sont ton expérience (> 5 ans) et tes aptitudes en management.

Si tu veux plus d’information, Thiga a rédigé un superbe article sur les carrières produit.

Comment recruter le bon Product Owner / Product Manager ?

Il s’agit avant tout de comprendre comment raisonne le candidat afin de résoudre un problème. Quelle démarche va-t-il mettre en place pour atteindre tel ou tel objectif ? Un candidat humble basera principalement sa démarche sur de la recherche d’insights, d'éléments externes lui permettant d’avancer.

Un candidat qui pense trouver les réponses par lui-même et seul passerait à côté des fondamentaux du product management.

La notion de collaboration est indispensable, d’une part pour réussir à développer de meilleurs produits mais aussi pour maximiser l’apport de chaque membres qui interagissent avec lui, l’équipe de développeurs, les parties prenantes, les designers…

Il est important également de creuser ses capacités de structuration et d’analyse en lui demandant comment il prend ses décisions au quotidien, et comment elles sont reçues par l’équipe. Véritable chef d’orchestre, le Product Owner / Product Manager doit avoir de réelles capacités de coordination et doit être un décisionnaire dans l’âme, mais pas un despote.

Ajoutez quelques questions précises sur les KPI clés qu’il suit dans ses projets et comment est-ce qu’il les mesure. Le Product Owner / Product Manager doit avancer en cherchant à être  “Data-informed” si ce n’est “Data-driven”.  

Enfin, évaluez les soft skills essentiels que doit avoir un Product Owner / Product Manager :

  • La capacité d’écoute - vous interrompt-il ?
  • La curiosité - vous pose-t-il des questions pertinentes sur ce que vous venez de dire ?
  • La capacité d’analyse et de communication - arrive-t-il via votre échange à comprendre avec justesse vos sujets ? Est-il capable de les reformuler ?

Formations requises ou privilégiées pour devenir Product Owner / Product Manager :

Il n’existe pas réellement d’école ni de cursus dédié au Product Management. En revanche, de nombreuses formations permettent d’en acquérir des compétences clefs.
Si tu préfères la voie classique, une formation de niveau bac+5 en école de commerce ou en école d’ingénieur avec des spécialisations de type E-business, Stratégie et Transformation Digitale semble la mieux adaptée.

Ce métier récent nécessite néanmoins des profils prêts à s’autoformer, aller chercher des sources et s’améliorer au fil de leurs apprentissages et expériences. Sauf si vous avez eu la chance d’avoir un manager expérimenté sur ce métier, ce qui n’est pas la norme.

Avoir un background digital est nécessaire pour devenir Product Owner, rien ne vaut la pratique !

Soft skills - Product Owner / Product Manager

Pédagogie
Diplomatie
Recul business
User Centric
Structure
Bon relationnel
Ecoute

Hard skills - Product Owner / Product Manager

Méthodes agiles
Culture tech
Maquettage et Prototypage
Organisation de sprint
Rédaction de User Stories
Conduite de tests

Les Outils - Product Owner / Product Manager

Figma
Miro
Sketch
Invision
Marvel
Hotjar
Google Analytics
Metabase
JIRA
Trello
Asana
Notion

D’accord / Pas d’accord ? N’hésitez pas à nous donner votre avis et votre contribution en remplissant ce très léger formulaire.

Si vous avez des doutes

Quelques explications

Ce simulateur de salaire en startup ... comment a-t-il été créé ?

Ce simulateur de salaire est le condensé de 5 ans d’observation du marché, de dizaines de consultation d’experts, d’un vaste traitement de data et de plusieurs dizaines de milliers de profils étudiés.

Sortir de l'empirisme

Jusqu'ici, nous nous basions sur notre propre expérience pour aider nos candidats et nos entreprises partenaires à réaliser leurs estimations salariales. De manière très concrète, lorsqu'on venait nous demander conseil, nous cherchions un cas proche vu par le passé, et qui nous paraissait cohérent avec le marché du travail. Puis, à partir de cette base, nous réajustions l'estimation salariale en fonction des nuances et spécificités exigées par l'entreprise ou le candidat.

Exemple : Une startup nous demandait de l’aide pour calibrer une offre pour un Traffic Manager de 6 ans d’expérience. Nous savions que nous avions placé un Traffic Manager de 4 ans d’expérience à 48 000€ brut + 4k de variable dans une entreprise similaire. De l'autre côté, nous avions placé une Traffic Manager de 7 ans d’expérience, dont le package s’élevait à 68k + 10k. Package tout de même exceptionnel, car la-dite candidate justifiait de performances impressionnantes dans ses expériences passées.

En présentant ces deux cas à notre client, nous lui permettions d'avoir en tête une estimation "basse" et une estimation "haute" du salaire à proposer, de mieux se positionner dans le marché et ainsi d’arriver à une estimation plus "juste" du salaire adapté. Cela dit, une telle méthode était gourmande en temps, et souffrait également d'une certaine forme de subjectivité.


Vers un simulateur de salaire en startups

Les questions sur les estimations de salaires se faisant de plus en plus nombreuses, il nous est apparu nécessaire d’automatiser l'accès à cette information. D’où la naissance de ce projet de simulateur de salaire.

Trois cas d’utilisation ont été envisagés lors de sa conception :

• Phase de positionnement : donner une vision claire des métiers en startup et permettre aux utilisateurs d'estimer rapidement leur salaire sur un poste donné, en fonction de leur expérience et de leur formation. Le but final étant de les aider à choisir plus facilement le(s) poste(s) sur le(s)quel(s) se positionner.

• Phase d’embauche : comprendre quelle est la norme du marché, dans le but de communiquer des prétentions salariales cohérentes en tant que candidat, et de proposer des offres équilibrées en tant qu'entreprise.

• Phase d'activité : comparer les salaires pratiqués dans son entreprise aux salaires pratiqués sur le reste du marché.


Ces trois cas nous ont poussé à développer un simulateur exhaustif (tous types de métiers) et rapide d’utilisation (permettant de tester plusieurs métiers rapidement).

Du besoin de séparer fixe et variable pour le salaire

Vous le constaterez dans votre utilisation de l'outil, plutôt que d'indiquer un salaire "total", nous avons préféré distinguer le fixe du variable. En effet, d'un métier à l'autre, un salaire de 50k€ ne voudra pas dire la même chose, et pourra ne pas convenir à toutes les typologies de candidats : un package orienté "fixe" ravira les profils en recherche de stabilité salariale, là où un package orienté "variable" contentera les profils en recherche de compétition et de dépassement de soi.

Dans l'optique d'offrir une estimation salariale précise et réalise, il était donc crucial de séparer fixe et variable dans l’estimation que nous donnions.

Une fourchette de salaires plutôt qu'un salaire

À présent, une entreprise qui consultait l’outil voyait un salaire conseillé de 52k + 5k. Mais comment évaluer son cas précis ? S’il avait un candidat fantastique pour son poste de Traffic Manager, cela ne méritait-il pas 56k + 8k ? Le variable était-il toujours autour de 5k, ou était-il courant d’incentiver beaucoup plus un Traffic Manager ? Il y avait là un réel besoin de nuances, et donc de fourchettes.

Cela dit, il nous est arrivé de constater l'existence de grands extrêmes, à poste et expérience égale. Ainsi, de sorte à éviter des fourchettes absurdes du type « 32 – 58k », nous avons pris le parti de conserver un écart type faible, et d'ignorer les valeurs trop extrêmes. Si la majorité des salaires observés se situaient entre 41k et 49k, les salaires à 32k ou 58k étaient éludés. Notre simulateur se veut représentatif du marché, et n’a pas prétention à couvrir les cas extrêmes.


Du besoin de data ... et de réajustements.

Mais donner une fourchette du salaire fixe et une fourchette du salaire variable sur chaque poste et chaque niveau d'expérience demande énormément de data. Et au vu de la diversité des jobs et des profils existant en startup, dire que nos 5 ans d’expertise seraient suffisants pour tout estimer avec justesse serait un mensonge.

Notre simulateur est donc en constante amélioration, et s'affine à mesure que nous y injectons de nouvelles données. D'un point de vue quantitatif, notre plus grande source d'information réside dans les prétentions salariales que nos candidats communiquent lors de leur inscription. Avec plus de 1600 candidatures par mois, chaque profil nous renseigne une « valeur » de marché (en fonction de l'expérience, de la perception personnel, de ses rémunérations précédentes). Bien qu'empruntes d'une certaine subjectivité, ces données, retraitées et mises en commun, permettent d'esquisser des estimations beaucoup plus objectives et réalistes.
‍‍
Nous espérons que cet outil vous sera utile, et qu'il répondra à la majorité de vos questions. N'hésitez pas à nous faire part de vos retours, positifs comme négatifs ! En parallèle, nous sommes également à votre disposition pour toute demande d’accompagnement dans votre recherche en startup ou pour tout besoin en recrutement.

Découvrir un autre contenu inestimable

La Bible Tech 2020

Job mapping, lexique, fiche de poste et évolutions : tout ce qu’il y a à savoir sur l’univers professionnel en startup.

La caisse à outils du recrutement

Recruter, c'est un métier ! Découvrez tous nos conseils pour mettre en place un processus de recrutement efficace et pertinent.

Le livre blanc des métiers en startup

Job mapping, lexique, fiche de poste et évolutions : tout ce qu’il y a à savoir sur l’univers professionnel en startup.

Newsletter Spécial Candidats 📪
pour les talents curieux qui n’ont pas le temps de l’être !
Tous les mois, des analyses, du fun, des formations, des articles et une communauté 👫 qui boostent ta carrière…
Merci ! On se retrouve dans votre boîte mail !
Oops! Quelque chose n'a pas fonctionné... Seriez-vous déjà inscrit(e) ?
Se connecter
Se connecter
À ProposÉquipageContactMentions légales & CGS
facebooktwitterlinkedininstagram
Candidats
CandidaterAccompagnementSuccess StoriesBlog
Entreprises
RecruterFormationsTémoignages
Ignition Program
ContactA ProposEquipageMentions légales & CGS
S'inscrire